Sens de la vie et de la mort-Oser la spiritualité autour de la mort -

Déveloper l'être, au-delà de l'avoir et du faire, pour bien vivre sa vie et mourir en paix - Apprendre à accompagner adéquatement et sereinement un proche en fin de vie, sans s'épuiser

Publié le lundi 24 février 2020 à 17:43 dans Agenda

Si vous cherchez un sens à la vie, si la spiritualité vous attire mais que vous n'osez pas en parler de peur de passer pour un ou une illuminée, si vous vous demandez ce qui se passe au moment de la mort et ce que nous devenons après, il y a de fortes chances pour que notre société hyper matérialiste, et consumériste vous laisse sans  réponses sérieuses à vos questions.

Depuis qu'il a conscience d'exister, l'être humain se posent ces questions existentielles et essentielles : qui suis-je ? quel sens a la vie ? y-a-t-il une vie après la mort ?

Le déni de la mort que nous vivons à notre époque est récent. De tout temps et dans toutes les cultures y compris occidentales, la mort a été considérée comme une étape vers une autre forme de vie. Et les rituels funéraires tenaient compte de cela.

Aujourd'hui la mort est devenue taboue. Elle fait peur. On n’en parle pas, on lutte contre elle jusqu’à l’absurde, on prolonge artificiellement la vie autant que l’on peut. A l’hôpital, toute mort est vécue comme un échec.

On ne s'interroge plus sur le sens de la vie, on est trop occupé, embarqué dans le rythme frénétique du toujours plus. Par rapport à la mort on se met la tête dans le sac, ça n'arrive qu'aux autres jusqu'à ce qu'elle frappe à notre porte et qu'on se demande ce qui nous arrive.

Nous vivons comme si nous étions immortels, dans une espèce de fuite en avant qui nous fait perdre le sens de la préciosité de chaque instant et occultons cette évidence que tout peut s'arrêter à chaque instant.

En conséquence, nous ne sommes pas préparés à la mort. Autant à notre propre mort qu’à celle de nos proches.

Et quand le moment arrive, on est démuni. On ne sait pas quoi faire, quoi dire, on se sent incompétent et coupable de l’être. On se sent impuissant, et on s’épuise à faire comme on peut avec notre ignorance et nos angoisses.

Tous ceux qui se sont retrouvés confrontés à une mort brutale et ou l'accompagnement d'un proche en fin de vie, ont expérimenté à quel point l'ignorance dans laquelle nous sommes de tout ce qui entoure la mort, est anxiogène et traumatisante.

Dépasser sa peur de la mort en trouvant un sens à sa vie et s'aider soi même ou aider un proche à partir paisiblement est le plus beau cadeau que vous puissiez vous faire et lui faire

C'est ce que nous vous proposons au cours d'un cycle de 12 jours, étalé sur un an

Animé par le Dr Clara Naudi - Médecin de famille- Diplômée et expérimentée en soins palliatifs

6 Week-ends, en totalité ou au choix  :

4 et 5 janv/ 7 et 8 mars/ 16 et 17 Mai/ 4 et 5 juillet/ 5 et 6 sept/ 7 et 8 Nov 2020.

Horaire : 9h - 18h le samedi et  9h - 17h le dimanche

Lieu :   35 Chemin de la Galonnière 45530 Sury aux Bois

Renseignements et inscriptions auprès de Mireille NIFFLE à partir de ce site ou par téléphone au  06.09.57.63.74

Ces week-ends visent essentiellement à développer l'être, nos qualités relationnelles, à donner du sens à la vie, pour, à travers une meilleure qualité de vie,  être capable d'aborder la mort sereinement que ce soit la sienne ou celle d'un proche. 

Vous y découvrirez pourquoi c'est si important de partir en paix.

Cela passe par une alternance d’enseignements théoriques et pratiques, qui visent à améliorer la conscience de nos propres dynamiques internes, à apprendre à écouter,  à mieux comprendre les besoins des autres en général et d'un maldade en particulier,  et les enjeux psychologiques de chacun dans la vie, et dans le contexte particulier de la fin de vie.

Des expérimentations en sous groupes et leur partage permettent de véritablement s’approprier ces enseignements, auxquels s’ajoute l’apprentissage de techniques qui développent la présence, la détente, la sérénité et la pratique de soins de confort (Méditations spécifiques, yoga, relaxation, massages, utilisation d’huiles essentielles…)

Ces week-ends s'adressent :

  • A toute personne qui souhaite améliorer sa relation à sa propre vie, et sa qualité d'être, qui veut apprendre à bien vivre sa vie, pour bien vivre sa mort et partir sans regrets.
  • A toute personne en situation d’accompagner un proche en fin de vie, et qui souhaite développer des ressources personnelles qui lui permettent d'aider sans se laisser déborder par l'épuissement physique ou moral et en connaissant les aides extérieures posibles et les droits du malade.
  • Aux accompagnants bénévoles en complément de leur propre formation
  • Aux professionnels de santé en contact avec des personnes en fin de vie

En essayant de vivre mieux notre vie, nous améliorons notre qualité d’être et par là, nous contribuons à améliorer l’humanité entière, car comme une goutte d’encre dans un verre d’eau le colore tout entier, chacune de nos actions et de nos pensées colorent l’ensemble de l’humanité.

Clara et moi même serons heureuses de vous accueillir lors de ces différents stages

Tarif : 125€ par jour - 250€ le week-end 

Si participation au cycle complet et paiment comptant, 1200€ au lieu de 1500€

TEMOIGNAGE

Il y a 4 ans j'ai fait cette expérience bouleversante d'accompagner ma mère jusqu'à son dernier souffle.

Je n'étais pas préparée à cela. Les derniers jours ont été particulièrement éprouvants. Elle ne parlait plus, je ne savais pas décoder les sons qu'elle émettait, je ne savais pas si elle souffrait ou pas, je ne savais pas quoi faire, quoi dire, je me sentais totalement démunie. 

Le personnel soignant faisait ce qu'il pouvait pour elle. Etait-ce adéquat ? Je n'en savais rien non plus.

Cette expérience nous y sommes tous confrontés un jour ou l'autre, sans préparation, parce que dans notre société, la mort est taboue, on n'en parle pas, on l'occulte, on veut faire comme si elle n'existait, on la repousse le plus possible.

Mais tout cela ne l'empêche pas d'arriver.

Je me suis promise de ne plus jamais me retrouver dans cette situation de total dénuement si j'avais à accompagner à nouveau un proche. 

Alors j'ai cherché. Et j'ai trouvé une merveilleuse personne, Clara Naudi, médecin de famille, diplômée et expérimentée en soins palliatifs, qui devant ce désarroi qu'elle a pu constater chez les familles des mourants, a créé une série d'ateliers et de stages au cours desquels elle enseigne les savoirs, savoirs faire et savoir être indispensables pour vivre au mieux cette situation si particulière de la fin de vie, que ce soit d'un parent, d'un frère, d'une soeur, d'un oncle, d'une tante, d'un ou d'une ami(e).  

Pour avoir suivi l'intégralité de ces stages, je peux témoigner de leur préciosité, pas seulement grâce aux informations reçues, mais aussi parce que tout au long , nous sommes invités à des expériences profondément transformatrices, dans un respect de chacun, une ambiance de douceur et d'humanisme hors du commun.

J'en suis sortie le regard sur la mort transformé et surtout avec les ressources nécessaires non seulement pour accompagner adéquatement un proche en fin de vie, mais aussi pour apprendre à mieux profiter de ma vie, à prendre soin de chaque instant, à cultiver tous les petits bonheurs quotidiens et de beaux liens avec les autres. 

Revenir aux actualités

Sens de la vie et de la mort-Oser la spiritualité autour de la mort -